cliquez pour ajouter ce site à vos favoris  English version (google)  Retour à l'accueil Ecrire à l'auteur du site : Michel Jourdan



 Visitez La Boutique 

Diagonale des Fous Réunion Grand Raid 2017
 Le Grand Raid 2017 

les cyclones dans Océan Indien et à la Réunion (Dumile, Gamède, Dina, Jenny, cyclone 48)
 Suivi des cyclones 

cliquez pour visualiser la chronologie des éruptions du Piton de la Fournaise
 Piton de la Fournaise 

de nombreuses photos ramenées 
d'un séjour à l'île Maurice
nénuphars géants au Jardin de Pamplemousses
 Voyage à l'île Maurice 

Galerie photos voyage au Sri Lanka Hotel Lanka Oberoi à Colombo
 Voyage au Sri Lanka 

Nouveautés du site
les nouveautés du site



Ile de La Réunion






L'actualite de la Réunion et de la Zone Océan Indien avec Zinfos 974
2017-02-22
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion

Assises: Peine confirmée pour Patrice Nirlo, 12 ans de réclusion criminelle
Assises: Peine confirmée pour Patrice Nirlo, 12 ans de réclusion criminelle
Patrice Nirlo, le pompier pyromane jugé en appel à la cour d'Assises depuis lundi, responsable des incendies au Maïdo en 2010-2011 qui a détruit 3.500 hectares de végétation soit 192 millions d'euros de dégâts, a été condamné à 12 ans de prison.

Il avait été condamné à 12 années de réclusion criminelle en première instance. En appel, l'avocat général avait demandé la confirmation de la peine.

Ecrit le 22/02 13:54
Etudes supérieures : Lycéen, pensez aussi à l'Université Catholique de l'Ouest !
Etudes supérieures : Lycéen, pensez aussi à l'Université Catholique de l'Ouest !
Ce mercredi avait lieu la journée portes ouvertes à l'Université Catholique de l'Ouest, située à La Trinité, à Saint-Denis. L'établissement propose de préparer des licences en psychologie, en science de l'Education et un master dans les métiers de l'Enseignement, de l'Education et de la Formation (master MEEF). Ce mercredi matin, étudiants, personnel enseignant et administratifs de l'Université ont accueilli environ une cinquantaine de parents et futurs étudiants.

Plusieurs ateliers étaient disponibles afin de leur présenter et répondre au mieux à leurs questions concernant les différentes formations et la vie sur le campus. À l'accueil, les visiteurs recevaient un porte-document explicatif sur les différentes modalités à remplir pour pouvoir s'inscrire dans le domaine souhaité. Ils étaient ensuite invités à rejoindre les différents groupes d'animation dans l'ordre qu'ils voulaient car chaque cellule abordait un thème précis.

Un emploi du temps aménageable pour les travailleurs

Les salles étaient animées par des étudiants de l'Université où ils présentaient de manière détaillée le programme de la licence de psychologie et de science de l'éducation. La bibliothèque universitaire était transformée en salle de cinéma où les parents et les futurs étudiants ont pu visionner un film leur montrant l'organisation des cours et les impressions des étudiants. La responsable du master MEEF a présenté l'enseignement et le planning adapté pour les personnes qui cumulent leur emploi et leurs études.

À noter que le dépôt des voeux pour la première année de Licence se fait au début du mois de janvier, via le site Admission Post-Bac. Vers le mois de juin, le candidat est prévenu s'ill est admis ou non.

Pour tout renseignement, contactez le 0262 67 19 00

Etudes supérieures : Lycéen, pensez aussi à l'Université Catholique de l'Ouest !

Etudes supérieures : Lycéen, pensez aussi à l'Université Catholique de l'Ouest !

Etudes supérieures : Lycéen, pensez aussi à l'Université Catholique de l'Ouest !

Etudes supérieures : Lycéen, pensez aussi à l'Université Catholique de l'Ouest !

Etudes supérieures : Lycéen, pensez aussi à l'Université Catholique de l'Ouest !

Ecrit le 22/02 13:39
Grippe aviaire : Les 360.000 canards infectés seront éliminés
Le ministre de l'Agriculture, Stéphane le Foll, a annoncé ce mardi la décision de procéder à un "vide sanitaire". 360.000 canards vont être abattus. Le coût de l'opération pour la firme foie gras : 270 millions d'euros.
Grippe aviaire : Les 360.000 canards infectés seront éliminés
Suite à l'importante contamination de grippe aviaire qui a sévi sur l'ensemble de l'élevage de canards dans le département des Landes, le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a annoncé ce mardi l'abattage des 360.000 bêtes présentes dans le département. Au cours d'un entretien accordé àFrance Bleu, le ministre a indiqué: «On adéjà abattu beaucoup de canards sur la partie Est du département, on sait qu'il reste une zone sur laquelle on va agir pour abattre l'ensemble des canards pour essayer de stabiliser cette zone». «Il va falloir aller vite dans l'abattage des canards pour qu'on puisse avoir une stabilisation de la zone, c'est l'objectif», a-t-il ajouté.

Le ministre s'est déplacé ce mardi après-midi à Mont-de-Marsan dans les Landes pour y rencontrer les éleveurs, producteurs de foie gras et les agents des autorités sanitaires du département ainsi que les élus de toute la région. Il espère pouvoir prévenir l'extension de l'épizootie par une «action de prophylaxie» pour y «bâtir ensuite une reprise de la production, à des délais qui vont être à affiner avec les professionnels, mais cela prendra plusieurs semaines».

Par la suite, le ministre a indiqué, lors d'un entretien pour la chaîne BFMTV, qu'aucun autre abattage était prévu dans les départements voisins à celui des Landes. «On a mis en place et on va continuer à mettre en place des avances et des indemnisations sur les abattages dès mars», a déclaré M. Le Foll. Il en a d'ailleurs profité pour rappeler que l'Etat répondra présent comme l'an passé: «L'Etat a été là l'an dernier, l'Etat sera là cette année».

Jeudi dernier, la FDSEA des Landes, branche locale du principal syndicat agricole FNSEA, a déclaré être favorable à un abattage total des canards afin d'éradiquer le virus de grippe aviaire. Cette décision fait suite aux mesures estimées insuffisantes, lorsque le cas de H5N8 avait augmenté dans le Sud-Ouest. Rappelons que le département des Landes est le plus touché de la région avec 171 communes, devant Gers qui en compte 154.

À noter que le virus H5N8 a été repéré sur des oiseaux sauvages en fin de mois de novembre et qu'il se propage maintenant dans les élevages de palmipèdes du Sud-Ouest.

Selon les professionnels de la filière foie gras, le virus est dit «très agressif» et entrave les procédures habituelles. Stéphane le Foll a d'ailleurs précisé que «les autorités sanitaires font face à un virus avec une propagation d'une virulence jamais vue et des délais d'incubation qui sont extrêmement courts». L'éradication de l'épizootie en est dotant plus difficile à éradiquer que celle du H5N1 l'an dernier. Au 14 février dernier, le nombre de foyers infectieux était déjà important, on en comptait 246 cas dont 28 localisés dans la faune sauvage.

Au total, cette épidémie devrait coûter près de 270 millions d'euros à la filière foie gras.

Ecrit le 22/02 13:23
Thierry Robert a eu raison trop tôt !
Thierry Robert a eu raison trop tôt !
Aujourd'hui nous vivons encore une fois un drame lié aux attaques de requins ! J'entends Monsieur Virapoullé s'égosiller pour dire qu'il faut pécher les requins et dire stop à la réserve marine. Il aura donc fallu attendre qu'un jeune de plus perde la vie sur SA commune pour qu'il réagisse. Mais que dit-il ? Si ce n'est la même chose que le Député maire de Saint-Leu Thierry Robert. Sauf que Thierry Robert l'a dit il y a 3 ans. Oui Thierry ROBERT avait raison, cette réserve marine est mal située si proche de La Réunion. Et c'est en 2017 que le maire de Saint-André découvre cette vérité. Et on apprend aussi à l'occasion de ce drame que La Région aussi ne voudrait plus financer la réserve !!!

Sans vouloir faire de la politique pour ou contre quelqu'un, je constate un fait : Thierry ROBERT est une personnalité, que certains qualifie de grande gueule, parce qu'il ose dire la vérité ! Et cette vérité dérange le « SYSTEME » pour reprendre un terme à la mode.
Oui Thierry Rober avait et a toujours raison quand il s'élève contre l'administration qui gère le parc marin et la réserve marine,
Oui il a raison quand il se dresse contre les monopoles (carburant, ciment)
Oui il a raison quand il dénonce les coûts des billets d'avion,
Oui il a raison quand il se bat contre les contraintes du parc National,
Oui il a raison quand il dit que le chantier de la RNL est mal ficelé et va ruiner La Réunion.
Oui il a raison quand il fait face aux « lamontreur de dehors » !
Oui il a raison quand il déclare qu'il ne se prosterne pas pour avoir un morceau de chemin ou un port !
Et je pourrais citer encore d'autres exemples. Mais malheureusement Thierry ROBERT a raison trop tôt pour certains de ses collègues qui le suivent quand le drame arrive et que c'est trop tard.

Mais nous simples citoyens réunionnais nous allons le suivre maintenant. Il est temps de changer nos gouvernants et faire confiance à cette nouvelle génération !

Louis Payet

Ecrit le 22/02 13:06
L'heure de vérité approche
L'heure de vérité approche
J'ai beaucoup aimé cette phrase de Patrick Lebreton, récemment entendue dans un JT, et que je retranscris de mémoire :
« le lundi, M. Macron est à gauche. Le mardi, il est à droite. Le mercredi, il est au centre. Le jeudi, il est christique. Le vendredi, il se prend pour De Gaulle...mais il a oublié une chose : les électeurs votent le dimanche ! » J'ai beaucoup aimé et j'ai beaucoup ri. Enfin, quelqu'un appelle un chat un chat ! Emmanuel Macron, qui se présente comme un homme du renouveau, est précisément l'homme du statu-quo. Enfant chéri et ingrat de François Hollande et de Manuel Valls, ancien banquier d'affaires biberonné au système Rotschild, il est l'incarnation de l'opportunisme et du vide. Quelle est sa ligne politique ? Il n'en a pas et il en est fier. Et il se trouve même des élus, à la Réunion, pour applaudir cela. Mais un candidat sans programme, n'est-ce pas un candidat sans âme.

Ni de gauche ni de droite ? De gauche et de droite ? Les quatre à la fois ? En fait, Macron est partout où il peut ratisser des voix, pour le plus grand bonheur de ces riches donateurs. Des donateurs dont il veut taire le nom et qui ressemblent davantage à des actionnaires. Ils investissent dans le produit Macron, qui leur promet en retour des dividendes et une suppression de l'ISF, l'impôt sur la fortune. Et des élus, qui n'ont de socialiste que la carte, s'apprêtent à faire campagne, à ses côtés, pour que le plus grand des cadeaux soit fait au grand patronat ? Si certains n'ont pas d'âme, d'autres l'ont définitivement perdu, pour des tactiques et des investitures. Dans cette histoire, ce sont les électeurs qui sont cocufiés. D'autres l'ont été avant eux.

Je viens de découvrir un article rédigé par un ancien codirecteur de la société des rédacteurs du Monde. Alors riche banquier, Emmanuel Macron leur avait fait les yeux doux et avait promis de les aider, bénévolement, dans leur quête d'un racheteur. Ils ont finalement réalisé qu'ils avaient été bernés et trahis par le sympathique Emmanuel. En cheville avec Alain Minc, il manoeuvrait depuis le début pour un groupe dont ils ne voulaient pas. Tout Macron est là. Les journalistes du Monde ont été cocufiés. Puis François Hollande. Puis Manuel Valls. Et demain la France ? Je ne le crois pas.

L'heure de vérité approche. Et chaque minute qui nous rapproche du scrutin fait peu à peu tomber le masque. Les contradictions, les déclarations changeantes et les impostures se succèdent chaque jour de la semaine. Vivement le grand dimanche !

Marie-Hélène Bernet

Ecrit le 22/02 13:03
Dispositif post-attaque : C'est de la m*rde !
Dispositif post-attaque : C'est de la m*rde !
La mort de ce jeune homme est révoltante. Personne ne mérite de mourir, encore moins aussi jeune (26 ans, vous vous rendez compte ?) Encore moins de façon aussi atroce. Toute ma sympathie va à sa famille, ses amis, ses compagnons de sport.
Toutefois, Pierrot Dupuy a dit et a été le seul à dire qu'il "a joué à la roulette russe". Mon cousin a raison mais... qu'offrons-nous aux pratiquants de la mer en échange des drapeaux rouges ?

On n'a plus le droit de se baigner, de surfer, de body boarder nulle part. On ne peut même plus astiquer tranquille aux abords de la mer : outrage aux bonnes moeurs !

Le bâtonnier Georges-André Hoareau a raison, défendant l'incendiaire du Maïdo, qui dit que tout nous est interdit : le chasseur de tangues ne peut plus chasser ; l'éleveur ne peut plus laisser paître ses vaches (quelle connerie !), l'amateur de macabits n'a plus loisir de rapporter une friture chez lui.

L'île ne nous appartient plus ; on nous a tout phagocyté.

Pourquoi y a-t-il des requins ?

D'abord, parce que la pêche traditionnelle, important facteur de régulation, a été interdite. Fut une époque où les barques rapportaient du poisson, dont quelque requin, chaque semaine. On les mangeait, sauf les ailerons, réservés par une clientèle.
Il n'y a a jamais eu dans cette chair de requin la moindre ciguaterra, inventée par mi conné par quelle sorte troudki i sorte déièr soleil po appren' à nous viv' !

On a en revanche autorisé la pêche industrielle qui râcle les fonds en privant les requins de leur pitance, et les a rapprochés des côtes.

Pour rigoler encore mieux, on a inventé les réserves marines où l'homme est interdit mais pas le requin !
On n'a pas obligé les villes à ne plus balancer leurs ordures à la mer : le requin en profite.

On n'a jamais obligé les gros zozos à ne pas rejeter leurs effluents de piscines à la mer : le requin aime les eaux polluées.
On n'obligé surtout pas les maires à récurer leurs ravines pourries : les requins aiment.

Un facteur de régulation, c'étaient ces jeunes pêcheurs sous-marins revendant leurs belles prises à l'entrée de Saint-Leu ou route de Terre-Rouge. Perroquets, lèves tombées, rysdals, zourites fraîches, grappes ti macabits, carangaises, girafes, à prix modéré, ont disparu de la circulation : les requins ont pris la place des pêcheurs qui, eux, sont devant la boutique du RMI-rhum charrette !
Pour faire semblant de faire quelque chose, on a mis quelques bouts de filets qui n'arrêteraient pas un nourrisson et inventé le post-attaque qui ne capture que des requins passant par là, la preuve en a été fournie cette fois encore !

L'administration nous interdit d'aller au volcan. Elle interdit le surf. Elle prohibe la baignade. Pourquoi autorise-t-elle les requins et le merle-de-Maurice, alors ? Elle interdit tout aux êtres humains mais autorise tout aux prédateurs.
Cherchez l'erreur.

Jules Bénard

Ecrit le 22/02 13:01
Attaque de requin: Jean-Paul Virapoullé pointe du doigt les scientifiques de la réserve marine
Attaque de requin: Jean-Paul Virapoullé pointe du doigt les scientifiques de la réserve marine
Le maire de Saint-André, Jean-Paul Virapoullé, s'est exprimé hier suite à l'attaque de requin dans sa commune qui a coûté la vie à un bodyboarder de 26 ans. Selon lui, le comité scientifique de la réserve marine expose les usagers de la mer à des risques. "Des pseudo-scientifiquesqui viennent ici", "le soi-disant comité scientifique", dit-il à propos des scientifiques de la réserve. Pour le maire, aucun argument écologique ne tient: il demande une pêche intensive des requins et leur déclare la guerre.

Il propose donc la mise en place de subventions et des prime pour les pêcheurs, sans prendre en compte l'avis de la réserve marine. Le conseiller régional rappelle d'ailleurs que la subvention dédiée à la réserve marine n'a pas été versée par la Région l'année dernière et ne le sera pas non plus cette année. Des moyens qu'il aimerait voir aller aux pêcheurs
Ecrit le 22/02 12:58
Un sexagénaire chute dans la rivière des Galets
Un sexagénaire chute dans la rivière des Galets
Un homme de 66 ans a chuté accidentellement ce mercredi après-midi du haut de l'endiguement de la rivière des Galets à Saint-Paul.

Heureusement, il est conscient. Il a été médicalisé sur place puis conduit au centre hospitalier Gabriel Martin.

Ecrit le 22/02 12:53
"Carlos a contribué à combler une part du déficit pluviométrique accumulé dans les Hauts"
Météo France a publié hier son bilan climatologique du mois de février. Un mois marqué par le passage de la tempête tropicale Carlos entre le 6 et le 8 février 2017.

Le système dépressionnaire encore embryonnaire avait été pris en charge par le CMRS le vendredi 3 février, alors qu'il évoluait au nord-est de l'îlot de Tromelin. La Préfecture de La Réunion, compte tenu du développement prévu de ce système (N°04) et de sa trajectoire anticipée, avait placé le département en pré-alerte cyclonique dès le soir même.

Le météore s'est développé spectaculairement entre le 3 et le 4 février 2014, baptisé dès l'après-midi du 4 février Carlos, qui sera classé en forte tempête tropicale en soirée.

Commence alors une lente progression de Carlos vers l'île Maurice. La tempête tropicale, stationnaire au matin du 6 février au nord de l'île Soeur, entame alors un changement de trajectoire vers La Réunion.

Un changement de cap qui "s'accompagne dans le même temps d'une évolution défavorable dans l'environnement de la perturbation, avec un renforcement des vents (de nord-nord-ouest) en altitude" écrit Météo-France. Fortement cisaillé, Carlos est logiquement déclassé Tempête Tropicale Modérée l'après-midi par l'institut météorologique.

Néanmoins, le temps se dégrade sur le département, notamment dans la nuit du 6 au 7 février, en particulier les contreforts du Volcan. Les plus fortes pluies ont été relevées dans la nuit du 7 au 8 février, alors que la tempête était située à une centaine de km à l'ouest de La Réunion : plus de 601 mm à Grand-Ilet, 570 mm à Hell-Bourg, 535 mm à Mare-à-Vieille-Place ou encore 483 mm Cilaos. Sur le littoral, Météo-France a relevé 227 mm au Baril, 158 mm à Gillot ou encore 117 mm aux Avirons.

Les vents les plus forts, eux, ont été observés le 7 février et dans la nuit du 7 au 8 février. Météo-France a enregistré en rafale maximale dans les Hauts: 132 km/h au Gîte de Bellecombe, 129 km/h au Piton Maïdo ou encore 110 km/h à la Plaine-des-Cafres.

Le littoral a également connu des rafales assez importantes, avec des pointes de 122 km/h à Gros Piton Sainte-Rose, 106 km/h à l'aéroport de Pierrefonds ou encore 96 km/h à Bellevue Bras-Panon.

"Après un mois de janvier exceptionnellement sec, les pluies abondantes apportées par Carlos ont été bienvenues et bénéfiques, principalement dans les Hauts et notamment dans les Cirques, sur les Plaines et le Volcan. Sans être trop torrentielles, ces pluies ont contribué à combler une part du déficit pluviométrique accumulé dans les Hauts depuis le début de la saison des pluies", conclut Météo-France.

Ecrit le 22/02 11:51
L'UFC-Que Choisir met en garde contre 400 produits cosmétiques
L'UFC-Que Choisir met en garde contre 400 produits cosmétiques
L'association UFC-Que Choisir a publié, ce mardi 21 février, une liste contenant près de 400 produits dont la composition laisse à désirer.

En février 2016 démarrait ce recensement des produits cosmétiques contenant «un ou plusieurs ingrédients indésirables». Depuis son lancement le nombre de produits sur la liste a doublé pour atteindre les 400. L'association a identifié "onze substances ou familles de substances indésirables préoccupantes" à ce jour. Raison pour laquelle elle lance un appel aux pouvoirs publics pour "instaurer des mesures réglementaires plus protectrices".

En effet, depuis l'année dernière, sur les 200 produits répertoriés à l'époque, «seulement 25 ont changé de formule», déplore Fabienne Maleysson, journaliste pour l'association. Elle explique ensuite la difficulté de changer de formule dans ce laps de temps mais exprime son incompréhension: "les fabricants auraient pu anticiper" au vu de la mise en garde vis-à-vis de ces produits indésirables.

Parmi les substances en question, nous pouvons retrouver des perturbateurs endocriniens et des allergènes. Les produits destinés aux enfants ne sont pas épargnés puisque certaines crèmes pour bébés contiennent, par exemple, du phenoxyethanol, un conservateur toxique pour le foie.

La fédération des entreprises de la beauté tente de rassurer

L'UFC-Que Choisir regrette «une réglementation laxiste» puisque la grande majorité de ces produits n'outrepasse pas la réglementation en vigueur: "mis à part quelques rares produits en infraction avec la loi, la présence de ces composés indésirables est légale, à la faveur d'une réglementation laxiste". Ainsi l'organisme somme "les pouvoirs publics européens de mettre en oeuvre sans délai les recommandations des experts en matière de retrait des substances, d'encadrer strictement les allégations d'étiquetage (comme les mentions 'hypoallergénique' ou 'sans paraben') et, plus généralement, de proposer une nouvelle définition des perturbateurs endocriniens permettant un retrait effectif de ces substances nocives".

La fédération des entreprises de la beauté (Febea) répond à cette liste et aux exigences de l'association. Dans un communiqué, sorti le même jour que la liste, la Febea tente de rassurer sur la sûreté des produits mis sur le marché européen. Elle affirme l'engagement fort pris dans ce secteur, allant, toujours selon elle, au-delà des réglementations pour permettre la protection des consommateurs. La Febea rappelle aussi que la réglementation européenne est la plus stricte au monde dans ce domaine et a vocation de s'adapter grâce à un comité d'experts indépendants tenus au courant des nouvelles connaissances scientifiques.

Ecrit le 22/02 11:43
[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré
[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré
L'événement est grandiose. A Maurice, à l'occasion du Maha Shivaratree, des centaines de milliers de pèlerins se rendent au Ganga Talao, le "lac sacré" situé dans le sud de l'île.

Vêtus pour la plupart de blanc, portant, poussant ou accompagnant des kanwars (chars), les dévots marchent depuis leur domicile jusqu'à Grand Bassin, d'où ils ramèneront de l'eau après y avoir fait des offrandes.Alors que la procession débute du domicile de chaque famille, les plus éloignés ont pris la route il y a quelques jours. D'autres choisissent de venir en bus ou en voiture, affrontant une circulation fortement perturbée.

Après ce moment de prière et de méditation, les pèlerins reprennent la route pour être de retour avant vendredi, jour férié lors duquel ils célèbreront la nuit de Shiva, avec ses quatre cérémonies traditionnelles.

D'une ampleur considérable, l'événement est mondialement connu car il se déroule sur plusieurs jours, contrairement aux autres Maha Shivaratree organisés dans le monde.S'il attire en masse les Mauriciens, nombreux sont également les internationaux qui font le déplacement. "On attend environ 450.000 personnes", estime d'ailleurs le responsable du temple le plus proche du Ganga Talao, Girish Dabeesing.

Retour en images sur une journée au coeur de la vie hindoue.

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

[RETOUR IMAGES] Maurice: Des centaines de milliers de pèlerins sur la route du lac sacré

Ecrit le 22/02 11:42
Kelly Slater appelle à l'abattage quotidien des requins à La Réunion
Kelly Slater appelle à l'abattage quotidien des requins à La Réunion
Kelly Slater, multiple champion du monde de surf, appelle à l'abattage quotidien des requins à La Réunion: "Honnêtement, je ne serai pas populaire en disant ça mais il doit y avoir un abattage sérieux à La Réunion et ça devrait se faire tous les jours".

Selon lui, il y a un déséquilibre flagrant dans l'océan Indien. "Si le monde entier avait le même taux d'attaques, personne n'utiliserait l'océan et des millions de personnes mourraient comme ça. Le gouvernement français doit résoudre ce problème le plus rapidement possible", a-t-il posté sur le mur d'un réseau social de Jeremy Flores.

Il termine en demandant bien s'il s'agit bien de 20 attaques depuis 2011
Ecrit le 22/02 11:39
Disneyland Paris : Elle fait un tour de Space Mountain et ressort avec un handicap
Disneyland Paris : Elle fait un tour de Space Mountain et ressort avec un handicap
En 2013, une jeune femme fait un tour dans la célèbre attraction de Disneyland Paris : Space Mountain. Mais ce tour en manège a mal tourné. Elle en est ressorti avec un handicap tel qu'aujourd'hui, elle est reconnuetravailleuse handicapée.

Que s'est-il passé dans l'attraction? "On s'est installés dans le manège, dans le wagon de tête. Le manège démarre. J'ai senti ma tête claquer contre les arceaux. À gauche, à droite, la tête en avant. Je n'arrivais pas à la relever. Ça m'a paru une éternité. À la fin, j'avais des vertiges", raconte-t-elle.

Depuis, elle ressent quotidiennement ces vertiges. Pour en connaitre la raison, cette passagère consulte plusieurs médecins, l'un d'eux va lui déclarer: "durant le traumatisme dans le manège, votre oreille interne a été touchée". Cette atteinte de l'oreille interne est nommée le "syndrome du débarquement".

Depuis, son avocat, Maître Cyrile Bouchaillou et la plaignante se battent pour obtenir du parc d'attraction une indemnisation, la pathologie dont souffre la victime étant reconnue comme entièrement due à l'incident survenu dans l'attraction.

En réponse, la société avait, en 2015, proposé un montant de 29950
Ecrit le 22/02 11:24
Le plus bel arbre de l'année se cache-t-il à Saint-Paul?
Dans un jardin, une école, un lieu public, un parking
Ecrit le 22/02 10:50
Étang Saint-Paul : une piste forestière pour handicapés en fauteuil électrique tout-terrain
Des personnes porteuses de handicap et circulant en fauteuil électrique tout-terrain peuvent désormais emprunter la piste forestière de l'Étang Saint-Paul. Une autorisation a été formalisée entre l'Office National des Forêts et l'association Saint-Paul Handisports dans le cadre de son projet de sorties accompagnées.
Étang Saint-Paul : une piste forestière pour handicapés en fauteuil électrique tout-terrain
Pouvoir dire aux adhérents de son association que "la nature leur est accessible à eux aussi" est une fierté pour Noël Thomas. Le président de Saint-Paul Handisport (SPH) ne ménage pas ses efforts pour faire avancer la cause des personnes handicapées et se félicite de pouvoir disposer d'une piste dans le sous-bois de la forêt de filaos en bordure de l'étang. "C'est important de proposer aux adhérents la possibilité de se déplacer facilement en pleine nature", dit-il.

Grâce à une convention passée avec l'ONF et dans le cadre de son projet de sorties accompagnées en fauteuils électriques tout-terrain, l'association SPH est donc autorisée à emprunter les pistes forestières "fermées à la circulation publique". Outre les pistes forestières de la Grande Ferme, du Piton d'eau ainsi que celles du Massif du Maïdo, 1 kilomètre et demi de piste est donc accessible à proximité de l'Étang de Saint-Paul. "Les personnes à mobilité réduite éprouvent un besoin légitime de découvrir la nature", expose Alain Fontaine, chargé de communication à l'ONF, insistant sur la lutte contre toute forme de discrimination, et sur l'aménagement de l'existant pour le rendre accessible à tous.

Cette convention entre l'ONF et SPH, détaillée ce mardi sur site, est saluée par le Conseil Départemental représentée par Claudette Grondin. "L'épanouissement de l'humain reste au coeur de notre mandature ", affirme la vice-présidente du Département. "L'accessibilité des personnes handicapées est l'une de nos priorités".

SPH dispose de quatre fauteuils électriques tout-terrain. Confort, sécurité, silence, sont les principales caractéristiques avancées par ceux qui ont déjà essayé un de ces FETT. Des atouts auxquels il convient d'ajouter une vitesse très limitée et qui font de cet outil de fabrication française, un matériel idéal pour le respect de l'environnement.


Étang Saint-Paul : une piste forestière pour handicapés en fauteuil électrique tout-terrain

Étang Saint-Paul : une piste forestière pour handicapés en fauteuil électrique tout-terrain

Ecrit le 22/02 10:43


 Haut de page 

Si vous avez aimé ce site, vous 
pouvez le recommander à vos amis.
Il suffit de cliquer sur ce logo et de 
remplir les zones indiquées ...
               Merci.

Google
Web
Site runraid

Inscrivez-vous à la
lettre d'information

Pour être informé
de l'évolution du site

La météo de ce
les prévisions de
Météo France cliquez pour visualiser 
la carte des températures 
de ce jour sur la Réunion
Bulletin météo complet
Carte Cyclonique


de nombreuses photos téléchargeables 
pour vos fonds écran (Réunion, 
Ile Maurice, Sri Lanka, ...
 Fonds écran 

| Accueil |  La Réunion Vue du ciel | Météo | Cyclones | Volcan | Cirques de Mafate , Galerie Photos Réunion | Randonnées Réunion: randos avec Espiègle , Courses montagne | Diagonale des Fous |  Marathon des Sables | Les stats du site | Fonds écran | Blog Runraid